438 603 5050

L’effervescence de Rosemont-La-Petite-Patrie

Entre bonnes adresses et nouveaux projets résidentiels, Rosemont-La-Petite-Patrie est devenu en quelques années un quartier branché où beaucoup rêvent de s’y installer.

Classé parmi les sept meilleurs secteurs de Montréal selon le site Cult MTL, Rosemont-La-Petite-Patrie n’a rien à envier aux autres arrondissements de la ville, bien au contraire. En quelques années seulement, Rosemont-La Petite Patrie est devenu un des secteurs les plus en demande de Montréal. L’arrondissement comporte 7 quartiers dont la Petite-Patrie, Rosemont, le Vieux-Rosemont, le Nouveau-Rosemont, la Cité-Jardin, les Shop Angus et la Petite-Italie. Une vie de quartier paisible, avec l’abondance des activités que l’on peut trouver tout au long de l’année. Vous l’aurez compris, Rosemont-La-Petite-Patrie c’est un parfait équilibre entre vie personnelle, vie professionnelle et loisirs.

Un peu d’histoire

Situé au nord-est du centre-ville de Montréal, Rosemont a été colonisé par des fermiers français au 17e siècle, mais il n’a pris son nom actuel qu’en 1854. En effet, la zone qui correspond aujourd’hui à La Petite-Patrie était autrefois un territoire agricole, ce qui donne à son habitat des allures de village paisible. À la fin des années 1800, ces terres sont les villages de Côte-de-la-Visitation (1870) et de Côte-Saint-Louis (1878) et s’étalent autour des chemins Saint-Laurent, de la Côte-Saint-Michel (rue Jarry) et de la Côte-de-la-Visitation (boulevard Rosemont).

Les propriétaires terriens qui dominaient autrefois cette zone sont maintenant bien connus des habitants. Par exemple, la rue Beaubien est nommée en l’honneur de la famille Beaubien, grande propriétaire terrien de la ville de Montréal et Outremont. ; tandis que Molson a été créé lorsque Samuel Molson s’est installé ici après son arrivée de la ville de Québec vers 1788. Eh oui, le nom de ses rues correspond à l’endroit où se trouvaient jadis leurs terres agricoles.

Un quartier vivant

Rosemont-La-Petite-Patrie, c’est le Marché Jean-Talon et ses nombreux commerces, bars et restaurants et, son skate park au Parc Père Marquette.

Plusieurs secteurs, bien différents, font la réputation enviable de Rosemont. On peut notamment évoquer d’entrée de jeu le Vieux-Rosemont, un quartier ouvrier typique des quartiers centraux montréalais, aujourd’hui relativement aisé. Situé à proximité des nombreuses carrières d’où était extraite la pierre grise de Montréal, le Vieux-Rosemont forme aujourd’hui un milieu de vie unique, ponctué de grands parcs verdoyants et traversé par la Promenade Masson.

Les rues Beaubien et Bélanger sont aussi deux artères importantes du quartier Rosemont. Une variété de restaurants, boutiques, et commerces de proximité font rayonner ces lieux de balade et de magasinage. On y retrouve aussi le fameux cinéma de quartier Beaubien à la devanture « vintage » qui offre une programmation bien actuelle. L’été, tous les secteurs de Rosemont offrent également plusieurs marchés publics et certaines rues deviennent piétonnes.

Reconnu pour ses nombreux parcs et sa centaine de ruelles vertes (c’est l’arrondissement de Montréal qui en a le plus d’ailleurs), Rosemont est aussi célèbre pour abriter l’un des plus grands parcs de la Ville, soit le parc Maisonneuve. Étendu sur plus de 63 hectares, il se situe à proximité du Jardin botanique, un des plus grands au monde et une des attractions incontournables de la métropole. De plus, il possède aussi le seul terrain de golf proche du centre-ville (vestige d’un ancien parcours de championnat). À l’est du parc Maisonneuve, on peut aussi découvrir la Cité-Jardin. Construite entre 1940 et 1947, celle-ci s’articule sur un ensemble de rues en cul-de-sac et s’inspire des cités-jardins britanniques issues du mouvement « City Beautiful ». Elles offraient à l’époque une alternative verdoyante aux quartiers urbains montréalais.

Un emplacement de choix

Côté mobilité, le quartier Rosemont est très bien desservi avec deux stations de métro (Rosemont et Beaubien) et de nombreuses lignes d’autobus, sans parler du fameux SRB Pie-IX qui sera inauguré en 2022. Rosemont est également très bien pourvu par les réseaux BIXI et Communauto.

Finalement, de nombreuses pistes cyclables ont aussi été aménagées dans le quartier. En juillet 2021, l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie est même devenu le premier arrondissement montréalais et la deuxième collectivité après la Ville de Montréal à se mériter la certification Vélosympathique Or, un programme de Vélo Québec qui encourage les collectivités et organisations à faire du vélo une réelle option de transport.

Bref, bien desservi par les transports en commun, ce quartier au charme indéniable est aussi agréable à pied. Vos promenades vous feront découvrir Rosemont sous un angle nouveau.

Au coeur de Rosemont-La-Petite-Patrie, vous apprécierez aussi les nombreux commerces de proximité et boutiques qui s’y trouvent. Que ce soit pour renflouer votre garde-robe, faire le plein de cosmétiques naturels, ou sublimer la décoration de votre maison, vous serez charmés par le choix, la beauté et l’originalité proposées par les commerçants dans ce quartier magnifique pour les familles.

Le quartier Rosemont est aussi très attractif en termes d’emploi. En effet, plusieurs zones au sein même du quartier (secteur Bellechasse, secteur Angus, Espace affaires Rosemont, hôpitaux) offrent de nombreuses opportunités, et ce, dans divers domaines d’activités. On peut notamment y trouver le commerce de détail, les technologiques de l’information et des communications, la fabrication, les arts, le spectacle et les loisirs ou encore les services professionnels, scientifiques et techniques, les soins de santé et l’administration publique.

Un pôle artistique important

Découvrir le caractère particulier de l’art québécois est l’une des raisons pour lesquelles de nombreuses personnes se rendent à Montréal. Bien qu’il soit multiethnique et offre une grande diversité de communautés, l’arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie se distingue par ses lieux phares de la culture québécoise et francophone toute l’année. On songe notamment au Cinéma Beaubien comme mentionné plutôt. C’est un cinéma de quartier qui fait partie du paysage urbain depuis longtemps, mais qui est aujourd’hui un organisme sans but lucratif où l’on peut voir des films indépendants, du cinéma canadien et des films de répertoire toute l’année.

Habiter Rosemont

L’arrondissement est très populaire auprès des jeunes familles, et ce, pour plusieurs raisons.

À Rosemont, les rues sont plus calmes et les espaces verts plus nombreux qu’ailleurs. Et ça reste un des quartiers relativement abordable de Montréal pour les jeunes familles. Le quartier offre à ses résidents une vie de quartier dynamique et sécuritaire, riche d’un passé industriel fort et définitivement tourné vers le développement durable et l’innovation.

Les nombreuses places publiques et parcs font du quartier un endroit où il fait bon vivre.

Bon à savoir

Côté restaurant, dans Rosemont-La-Petite-Patrie, il est difficile de ne pas trouver de quoi se délecter. Dans ce quartier en plein développement, de nouveaux lieux ouvrent leurs portes et ne demandent qu’à être essayés. Parmi les plus reconnus, on citera l’incontournable Régine Café qui sert des mets végétaliens, Chez Chose avec leurs plats québécois réconfortants, ou encore La Grand-mère Poule pour un brunch délicieux. Et comment ne pas passer à côté de ces incontournables comme le Bar à vin Mon Lapin du groupe Joe Beef, ou encore le Montréal Plaza de Charles Antoine Crête.

Par ailleurs, les restaurants de la Petite-Italie sont une véritable combinaison entre le classique et le chic. Bien implanté dans le centre du quartier, Impasto, le restaurant de Stefano Faita et Michele Forgione vous impressionnera avec leurs recettes authentiques et uniques. On y retrouve également le restaurant Marconi de la rue Mozart offrant un petit espace sympathique, convivial et succulent! Enfin, Ristorante Lucca est un détour dans la petite Italie qui en vaut la peine. Avec sa jolie terrasse qui permet de profiter des belles journées de nos étés, le Lucca est une des bonnes tables à découvrir. Quand il est question de vraies recettes qui goûtent le ciel à chaque bouchée, on franchit facilement le pas dans ce restaurant ouvert depuis 22 ans.

Pour les amoureux de l’ambiance chaleureuse des cafés, sachez qu’à Rosemont, vous trouverez votre bonheur. Entre le Café Dei Campi, qui offre des pâtisseries et gourmandises véganes, le micro-torréfacteur Kittel ou le Café Hublot, il y a de quoi se régaler !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Toutes les nouvelles immobilières

Ne ratez plus aucune information, inscrivez-vous à notre infolettre et soyez les premiers informés des nouvelles du marché, des statistiques, et des dernières propriétés en vente !

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.